Colloque “Ça m’gave !” ou Quand le manque vient à manquer

Nous vivons un monde où il en faut toujours plus et toujours plus vite. Les parents ont un rythme de vie professionnelle, familiale, de loisirs… qui remplit tout. Les institutions de la petite enfance ont toujours plus d’exigences d’apprentissages précoces. Dans ce monde de stress, de manque de temps, on observe aussi des compulsions de remplissage : emploi du temps saturé d’activités, enfants gavés d’affects, de bisous, de cadeaux, de jouets, gavés d’excitations, sujet à la boulimie alimentaire, à l’addiction aux écrans…

En un mot : le produit ou l’activité addictive comme substitut de la relation parentale. N’est-il pas singulier que, dans notre société moderne, la notion immatérielle du temps soit souvent précédée des verbes d’action : donner, prendre, gagner, perdre, manquer ?... Quel sens donner à cet état de fait ? Comment le jeune enfant se construira-t-il dans ce contexte ? Pourra-t-il prendre le temps du jeu sans enjeu immédiat, le temps de son rythme propre, le temps de ne rien faire, le temps de la rêverie et de l’imaginaire ? A quelles psychopathologies ces conduites itératives dans la petite enfance et au long de la vie nous exposent-elles ?

Ces conduites sont-elles propres à notre culture occidentale ? Les populations issues de l’immigration arrivent-elles à mieux résister ?

Retour


Améliorer votre site

Je souhaite participer au site et proposer une idée, une action

Je souhaite recevoir les lettres du Réseau Infos Parents 51

Voir toutes nos lettres d'informations